Archives du mot-clé Helios 44M 58mm F2

Photo-chirurgie.

R295_00002Nettoyage de mon Helios 44, bien malgré moi, mais contrairement à un bon vin la graisse soviétique ne se bonifie pas avec le temps et se « plastifie », la mise au point devenant inutilisable. 15 minutes pour le démonter et presque 4h pour l’opération inverse … opération répétée 8 fois pour caler la bague de focus dont l’ajustement se fait plus au moins au pifomètre suivant l’attaque du pas de vis du corps sur la bague ! Ma résolution et mon conseil si vous n’êtes pas bricolo : n’ouvrez jamais un objectif moderne 😀

Cleaning my Helios 44, in spite of myself, but unlike a good wine Soviet grease does not improve with time and « plasticized », focusing then becoming unusable. 15 minutes to disassemble and almost 4 hours to revert repeated 8 times to calibrate the focus ring whose adjustment is more or less guesswork, depending on the attack angle of the screw body on the focus ring ! My mind and my advice if you are not DIY : never open a modern lens : D

R295_00001

Vous avez dit bokeh ? (Suite)

Retour en images sur ce fameux bokeh (https://street-art-scenik.com/2014/09/17/vous-avez-dit-bokeh/). Merci à Marc (http://marcbourbonaerophoto.wordpress.com/) pour m’avoir soufflé cette bonne idée !

Afin de montrer clairement les différences entre les rendus, l’accent a volontairement été mis sur le flou et le rendu particulier de l’Hélios dans certaines circonstances, il faut cependant bien garder à l’esprit que c’est tout de même un cul de bouteille non traité et datant d’un autre âge, qui peut facilement donner des résultats déplorables, comme par exemple ici (si si la photo est nette :D) :

Back in pictures on the famous bokeh (http://street-art-scenik.com/2014/09/17/voushave said bokeh/). Thank you Marc (http://marcbourbonaerophoto.wordpress.com/) for giving me this great idea !

In order to clearly show the differences between the lenses, I intentionnaly put the stress on blur and the particular rendering of the Helios under certain circumstances, however, we must keep in mind that this is still an untreated raw piece of glass coming from another age, which can easily give poor results, such as here (yes the focus is done : D) :

R290_00064

Voici donc plusieurs sujets photographiés avec l’Hélios 44M et comparés avec deux objectifs « grand public » Canon, l’EF 50mm 1.4 et l’EF 100mm 2.8L :

Here are several subjects photographed with the Helios 44M and compared with both ‘mainstreamCanon EF 50mm 1.4 and EF 100mm 2.8L :

R290_00061

R290_00062

R290_00063

R290_00058

R290_00059

R290_00060

R290_00048

R290_00049

R290_00050

R290_00051

R290_00052

R290_00053

R290_00056

R290_00057

R290_00054

R290_00055

Voila, je pense que les photos parlent suffisamment d’elles-mêmes pour ne pas à avoir à en dire plus techniquement. Maintenant beau/pas beau c’est avant tout une question de gout, c’est surtout une possibilité créative supplémentaire qui s’offre au photographe, à lui d’en tirer parti !

I think the pictures speak for themselves enough, so I don’t have to say more technically. Now beautiful/not beautiful is primarily a matter of taste, it is mainly an extra creative opportunity offered to the photographer, it’s up to him to use it well !

Vous avez dit bokeh ?

R290_00044

Sous le charme du rendu de ce vieil objectif russe, je ne me lasse pas de faire joujou avec !

En dehors de l’aspect « nouveau jouet » de l’helios, cette incursion dans l’univers des vieux objos m’a permis de réaliser une chose. Les objectifs ont une âme … Et apparemment la force de cette âme est souvent inversement proportionnelle à la polyvalence de l’objectif.

Pour faire simple, je me rends compte que la meilleure qualité des objectifs « constructeurs », y compris le haut gamme Canon, Nikon Pentax et co, est d’être polyvalents. En contrepartie leur rendu, particulièrement dans les zones de flou (le fameux bokeh) est assez neutre. Pas mauvais, même plutôt très bon niveau contraste/piqué, mais neutre.

C’est comme si les gammes des grandes marques étaient conçues plus pour les reporters/artisans que pour les artistes qui, dans certaines situations, cherchent un rendu particulier plus que des qualités/facilités techniques.

Ce n’est même pas forcément une question d’argent puisque des objectifs anciens « typés » comme l’helios peuvent se trouver avec leurs bagues pour quelques dizaines d’euros.

Bref, laissez-vous tenter si cela vous intéresse, vous ne serez pas déçus !

Charmed by the rendering of this old Russian lens, I can’t stop playing with it !

Apart from the « new toy » side of the helios, this trip into the world of old lenses made ​​me realize one thing. Lenses have a soul And apparently the strength of this soul is often inversely proportional to the versatility of the lens.

Simply put, I realize that the best quality of main brands lenses, including the high-end Canon, Nikon and Pentax co, is to be versatile. In return their rendering, especially in the out of focus areas (the famous bokeh) is fairly neutral. Not bad, even rather very good contrast / sharpness, but neutral.

It is as if the lines of the main brands were designed more for reporters / artisans than for artists who, in some situations, are  seeking for a particular rendering rather than  ​​qualities/technical facilities.

It’s not even necessarily about money since old lenses « typed » as the helios can be found with their rings for a few dollars.

So, just go for theses lenses if you are interested, you won’t be disappointed !